Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du CRRIAM

Quel genre de dialogue ?

28 Mars 2013 , Rédigé par crriam Publié dans #Analyse structurelle des conversations

On peut lister rapidement les questions simple au quel doit savoir répondre un tchater bot.

En gros, c'est toujours les mêmes :

 

bonjour

au revoir

tu vas bien

tu habites ou

tu as quel age

quel est ton nom

quel est ton metier

tu aimes le sexe

tu fais quoi

tu es marie

tu as des freres et soeur

tu es comment physiquement

tu es une fille ou un garcon

Je ne te dérange pas

tu cherches quoi ici

quels sont tes loisirs

Ca te dis qu'on se rencontre

 

Voila ce qu'il ressort de dizaines de conversations rapide sur un chat ! Le reste, ce n'est en gros que des synonymes de ces phrases.

 

Bien sur, sur le web, ceux qui savent qu'ils parlent à un robot vont parler differement, ils vont tenter de le piéger, d'une façon ou d'une autre.

Alors la quesion que l'on peut se poser est : Est-ce bien necessaire de coder des réponses pour ce genre de discutions souvent incohérentes, et inutiles ?

La réponse se trouvera dans l'utilité que l'on va avoir du robot. Si c'est pour un robot personnel de compagnie genre RD2D2 qui se proméne chez vous, ils est évident que la réponse sera NON, son propriétaire ne va pas chercher à le piéger stupidement, il saura que c'est un robot, n'aura pas besoin de même chercher a lui demander: où tu habite ? etc.

Là, il faudra coder un veritable dialogue en tenant compte de la régle des 33%. Sans pour autant que le robot ne perde de sa personnalité, bien au contraire ! Il pourra tres bien dire par exemple qu'il préfère le rouge comme couleur, et avoir ses propres opinions. Je pense pour ma part que ce genre de codage est bien plus interessant que de le faire obligatoirement répondre à des questions comme : Comment je m'appele ? J'ai quel age ? alors que l'on viens de le lui dire. Même s'il est vraiment facile de pouvoir y répondre :)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article